Autorisation de traduire de Cheikh Badr bin Mohammad Al-Badr

Cheikh Badr bin Mohammad Al-Badr1 –qu’Allah le préserve- a écrit en date du 01 du mois de Chawwâl 1435h. correspondant au 28 Juillet 2014 :

"Toutes les louanges reviennent à Allah et que la Prière et la Salutation soient sur le Messager d’Allah ainsi que sur ses proches et ses Compagnons et ceux qui le prennent comme allié.

Ceci étant dit :

J’autorise certes le frère Mehdi Al-Maghribî Abou ‘Abdir-Rahmân de traduire en langue française tout ce que j’écris comme articles et de le diffuser afin que le bénéfice (de ces articles) se répande au sein des musulmans."

Ecrit par Badr bin Mohammad Al-Badr. Le 01 du mois de Chawwâl 1435 de l’Hégire.

Imprimer

Questions choisies au sujet du jeûne parmi mes questions à notre cheikh le très savant Sâlih bin Mohammad Al-Louhaydân

Écrit par Badr bin Mohammad Al-Badr Al-‘Anzî. Publié dans Traductions de Cheikh Badr Al-Badr

> Question

Questions choisies au sujet du jeûne parmi mes questions à notre cheikh le très savant Sâlih bin Mohammad Al-Louhaydân

Par cheikh Badr bin Mohammad Al-Badr Al-‘Anzî.

> Traduit de l’arabe par votre frère Mehdi Abou Abdirrahman


Questions choisies au sujet du jeûne parmi mes questions posées à notre cheikh le très savant Sâlih bin Mohammad Al-Louhaydân –qu’Allah le préserve- membre de l’Assemblée des grands savants, (questions) qu’il m’a autorisé à diffuser ce Mercredi 27 du mois de Cha’bân 1435 h :

"Toutes les louanges reviennent à Allah et que La Prière et La Salutation d’Allah soient sur celui après lequel il n’y a pas de Prophète ainsi que sur ses proches et ses Compagnons.

Ceci étant dit :

Notre cheikh le très savant Sâlih bin Mohammad Al-Louhaydân m’a dit :

1- Dire Allahoumma ballighnâ Ramadan : "Ô Allah ! Fais-nous arriver au mois de Ramadan !" : Ceci est une invocation légiférée et permise. Il n’y a aucun problème à le dire.

2- Et il m’a dit : Les félicitations en raison de l’approche du Ramadan, j’espère qu’il n’y a aucun mal à cela. Questions au sujet de ce qui annule le jeûne et autre :

1- Notre cheikh m’a dit : Pas de jeûne (accepté) pour celui qui n’en a pas fait l’intention la nuit (qui précède le jeûne). Ceci est au sujet du jeûne obligatoire. Quant au jeûne surérogatoire, en faire l’intention la nuit (qui précède) le jeûne n’est pas une condition car le Prophète صلّى الله عليه و سلّم a ordonné aux gens le jour de ‘Âchour☠de s’abstenir. Et ceci est une preuve qu’avoir l’intention du jeûne la nuit (qui précède) le jeûne surérogatoire n’est pas une condition.

2- Et il m’a dit : La règle de la maladie qui rend la rupture du jeûne permise : C’est la maladie qui cause un dommage au malade et dont la guérison est retardée en raison du jeûne.

3- Et il m’a dit : Celui qui a dans sa bouche de la nourriture ou de l’eau alors que l’appel à la prière du Fajr prend place, qu’il ne le rejette pas par sa bouche mais qu’il l’avale et son jeûne est valable.

4- Et il m’a dit : Ce qui est préférable au sujet de la gastroscopie c’est qu’elle soit retardée jusqu’à la nuit mais si le jeûneur a la nécessité de la faire pendant une journée du mois de Ramadan, j’espère qu’il n’y a aucun mal à cela. Et il m’a anciennement dit : Cela annule le jeûne car cela entre par l’abdomen.

5- Et il m’a dit : La hijâmah n’annule pas le jeûne selon l’avis le plus correct. Quant au hadîth : "Celui qui fait la hijâmah et celui sur qui la hijâmah est faite ont rompu leur jeûne" : Cela était au début. Et il m’a anciennement dit : Le sang en grande quantité annule le jeûne.

6- Et il m’a dit : Il y a une divergence au sujet du don de sang et l’avis correct est qu’il n’annule pas le jeûne au même titre que la hijâmah.

7- Et il m’a dit : La prise de sang à des fins d’analyse n’annule pas le jeûne.

8- Et il m’a dit : Celui qui se fait vomir intentionnellement, son jeûne est annulé et si le vomi prend le dessus sur lui, alors son jeûne est correct et n’est pas annulé en raison de cela.

9- Et il m’a dit : Le comprimé pour la tension (artérielle) qui est placé sous la langue : S’il fond dans la bouche et que quelque chose en descend dans l’abdomen, alors cela annule le jeûne de celui qui jeûne.

10- Et il m’a dit : L’inhalateur pour l’asthme n’annule pas le jeûne de celui qui jeûne sauf s’il en descend quelque chose dans l’abdomen car cela annule alors le jeûne.

11- Et il m’a dit : Ce qui est correct au sujet du masque à oxygène c’est que c’est de l’air et que donc cela n’annule pas le jeûne.

12- Et il m’a dit : La dialyse annule le jeûne.

13- Et il m’a dit : L’injection d’insuline n’annule pas le jeûne.

14- Et il m’a dit : L’injection pour la fièvre (température) n’annule pas le jeûne.

15- Et il m’a dit : L’injection de vitamines : Si elle est administrée au malade par voie orale alors elle annule le jeûne car cela ressemble plus alors à la nourriture mais si elle est administrée par une autre voie que la voie orale alors cela n’annule pas le jeûne.

16- Et il m’a dit : Les gouttes nasales descendent le plus souvent dans la gorge et donc si elles descendent dans la gorge elles annulent le jeûne.

17- Et il m’a dit : Il est préférable de ne pas utiliser les gouttes pour les yeux pendant les journées du mois de Ramadan car il se peut qu’elles descendent au nez puis vers la gorge.

18- Et il m’a dit : Il est préférable de ne pas utiliser les gouttes pour les oreilles pendant les journées du mois de Ramadan.

19- Et il m’a dit : L’anesthésiant local pour les dents : Si quelque chose en descend dans la gorge, alors cela annule le jeûne. Et si rien n’en descend dans la gorge, alors cela n’annule pas le jeûne.

20- Et il m’a dit : Il n’y a pas mal à utiliser la brosse à dents et le dentifrice durant les journées du mois de Ramadan mais que la personne qui jeûne évite que quelque chose en descende dans sa gorge. Sinon la base est que c’est autorisé car ce auquel la brosse à dents ressemble le plus est le siwâk.

21- Et il m’a dit : Il n’y a pas de mal pour celui qui jeûne d’utiliser de l’encens mais qu’il évite de l’inhaler.

22- Et il m’a dit : Si celui qui jeûne a du liquide pré-éjaculatoire par désir cela n’annule pas le jeûne car le liquide pré-éjaculatoire n’annule pas le jeûne et ne rend pas le ghousl3 obligatoire mais n’annule que les ablutions.

23- Et il m’a dit : Manger et boire de manière intentionnelle font partie des actes annulatifs du jeûne à l’unanimité des savants.

24- Et il m’a dit : Le coït pendant les journées du mois de Ramadan fait partie des actes annulatifs du jeûne à l’unanimité des savants.

25- Et il m’a dit : La nutrition parentérale fait partie des annulatifs du jeûne.

26- Et il m’a dit : Le voyageur a le droit de rompre le jeûne de manière absolue, qu’il ait voyagé en raison de la rupture du jeûne ou pour une autre raison car la base est qu’il est voyageur et qu’il a la permission de rompre le jeûne.

27- Et il m’a dit : Lorsque le voyageur arrive chez sa famille pendant la journée, l’avis correct est qu’il ne s’abstient pas (qu’il ne jeûne pas) car il a rompu le jeûne pour une excuse légiférée mais s’il s’abstient afin de ménager la susceptibilité des gens, il n’y a alors pas de mal à cela.

28- Et il m’a dit : La médisance et le colportage de médisance et ce qui ressemble à cela font partie des choses qui diminuent la récompense de celui qui jeûne.

29- Et il m’a dit : Celui qui pense que le Soleil s’est couché et rompt le jeûne par effort d’interprétation à ce sujet puis qui ensuite se rend compte que le Soleil ne s’est pas couché après qu’il ait rompu le jeûne, celui-ci ne remet pas le jour de jeûne qu’il a rompu selon l’avis le plus correct car il n’a pas eu de manquement. Quant à celui qui rompt le jeûne pensant que le Soleil s’est couché sans qu’il s’en assure et sans qu’il fasse d’effort alors celui-ci est donc un laxiste et doit remettre le jour de jeûne qu’il a rompu.

30- Et il m’a dit : Il est permis à celui qui jeûne d’embrasser son épouse et ce qui est le plus prudent c’est de délaisser ce genre de choses.

31- Et il m’a dit : Ce qui est préférable c’est que celui qui jeûne évite d’être au contact de son épouse car il est le berger qui fait paître son troupeau autour d’un enclos réservé, risquant à tout moment de l’empiéter.


Le cheikh Badr bin Mohammad Al-Badr Al-‘Anzî est le directeur de l’Appel et de l'Orientation en charge de l’administration des Waqfs de la ville d’Al Khafji (Arabie Saoudite). Il a étudié auprès de nombreux machaykhs salafis, dont le très savant Sâlih bin Mohammad Al-Louhaydân -Qu’Allah le préserve – (il fait partie de ses plus proches élèves) et du très savant Sâlih Al-Fawzân -Qu’Allah le préserve – et d’autres.


Questions choisies au sujet du jeûne parmi mes questions à notre cheikh le très savant Sâlih bin Mohammad Al-Louhaydân
Par cheikh Badr bin Mohammad Al-Badr Al-‘Anzî.
Mercredi 27 du mois de Cha’bân 1435 h. | www.sahab.net

Partager cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

La hizbiya !

Recueil précieux de mises en garde contre des propos fallacieux et pernicieux...

> Lire la suite

La voie salafie

Sheikh Mohammed Nasser Ad-Dine Al-Albani (Qu'Allah lui fasse miséricorde) :

> Accéder aux cours

Alès & environs

Dawrah (séminaire) d'Alès qui s'est déroulé du 27 au 30 Mai 2014 
- 08 cours.

> Accéder aux cours