Dévoilement de la fitnah des mousa'fiqoun

Imprimer

Dévoilement de la fitnah de Mohammad bin Hâdî

Écrit par Mehdi Abou Abderrahman. Publié dans Dévoilement de la fitnah des mousa'fiqoun

Dévoilement de la fitnah de Mohammad bin Hâdî

Dévoilement de la fitnah de Mohammad bin Hâdî (Livret PDF)
Préparé par Votre frère en Allah Mehdi Abou ‘Abdir-Rahmân Al-Maghribî


 

 

Au nom d’Allah, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

Que les éloges et les salutations soient sur le Messager d’Allah. Ceci dit :

Livret électronique consultable gratuitement de près de 240 pages en Français :

Dévoilement de la fitnah de Mohammad bin Hâdî et des Mousa'fiqah (avec une partie sur la fitnah en Algérie) avec toutes les preuves nécessaires.

Après lecture des nombreuses paroles de savants, des preuves et arguments cités dans ce livret, il apparaît clairement au lecteur avisé et honnête que la source de cette fitnah qui a eu des conséquences désastreuses pour la da’wah salafiyyah dans le Monde entier est bien le docteur Mohammad bin Hâdî Al-Madkhalî -qu’Allah le guide et le réforme. Il apparaît également qu’il a un grand rôle auprès de ses pendants algériens qui sont à la tête de la fitnah en Algérie.

La vérité exposée par nos nobles savants -qu’Allah les récompense en bien- étant maintenant disponible dans ses grandes lignes en langue française, j’espère que les troubles diminueront chez les francophones et que ceux qui ont été touchés parmi eux par cette fitnah y trouveront les arguments persuasifs nécessaires qui les aideront au repentir et à revenir dans le giron des conseils de leurs grands savants spécialistes et de se mettre de leur côté contre l’injustice et les injustes.

Qu’Allah nous montre la vérité telle qu’elle est et nous facilite son suivi et nous montre le faux tel qu’il est et nous facilite de nous en tenir à l’écart !

Qu’Allah couvre d’éloges et Salue notre Prophète Mohammad, ainsi que ses adeptes et l’ensemble de ses Compagnons.


Livret : " Dévoilement de la fitnah de Mohammad bin Hâdî ".
Préparé par Mehdi Abou ‘Abdir-Rahmân

Imprimer

Lazhar n’est pas apte à la critique et à l’éloge

Écrit par Cheikh Khâlid Hammoudah. Publié dans Dévoilement de la fitnah des mousa'fiqoun

Lazhar n’est pas apte à la critique et à l’éloge

Lazhar n’est pas apte à la critique et à l’éloge...
Par : Cheikh Khâlid Hammoudah - qu'Allah le préserve!


 

- Lire l'article en arabe : Pdf (original en arabe) -

 


Suite à l’audio dans lequel Lazhar Seniqrah -qu’Allah le réforme- met en garde contre moi et contre d’autres prédicateurs salafis francophones, Cheikh Khâlid Hammoudah [1] -qu’Allah le préserve et le récompense en bien- a écrit un excellent article dans lequel il démontre que Lazhar Seniqrah n’est pas apte à la critique et l’éloge et énumère les raisons pour lesquelles cette mise en garde n’est pas correcte et ne doit pas être prise en compte. Cet article a pour titre :

Lazhar Seniqrah n’est pas apte à la critique et à l’éloge
لزهر ليس أهلا للجرح والتعديل

Cheikh Khâlid Hammoudah -qu’Allah le préserve et le récompense en bien- dit :

M’est certes parvenu ainsi qu’à d’autres que moi la parole de Lazhar Seniqrah -qu’Allah le guide- et sa mise en garde à l’encontre des frères étudiants en sciences islamiques francophones qui prêchent en France et dans les autres pays francophones comme la Belgique, le Canada et un nombre de pays africains. Il résulte de cette mise en garde un embrouillage pour certaines personnes surtout les nouveaux convertis et ceux qui pratiquent la voie de droiture depuis peu et en résulte un tort causé à ces prédicateurs..

Il résulte de cette mise en garde un embrouillage pour certaines personnes surtout les nouveaux convertis et ceux qui pratiquent la voie de droiture depuis peu et en résulte un tort causé à ces prédicateurs.

Il n’y a aucun doute que son acte est un crime envers l’appel à Allah Le Très-Haut. L’Islam et la salafiyyah sont innocents de cet acte imprudent qui ne sert que les ennemis de l’Islam et les opposants au prêche salafi pur, le prêche de l’Islam authentique avec lequel Allah Le Très-Haut a envoyé Ses prophètes et Ses messagers du premier au dernier d’entre eux.

Mes nobles frères ! Les savants de l’Islam sont unanimes sur le fait que la parole de celui qui fait le jarh (la critique) n’est pas acceptée tant qu’elle ne réunit pas deux caractéristiques :

1. La première : La piété et al-wara’ [2]. Cette caractéristique empêche celui qui critique de parler sur les gens par passion et désir et par ce qu'impliquent les objectifs personnels et ce que réclament les intérêts sectaires.

2. La deuxième : la science des raisons de la critique et la capacité de faire la distinction entre ce qui qualifie comme raison de critique et ce qui ne qualifie pas pour cela.

J’ai écrit une parole de notre cheikh Rabî’ bin Hâdî Al-Madkhalî -qu’Allah le préserve- qu’il a dite à son domicile le 13/06/1425 H. qui est la suivante : « Il n’appartient pas à n’importe qui de critiquer. Mais au contraire cela revient au savant qui est pieux et qui a alwara’ et qui connaît les raisons de la critique et connaît la divergence à ce sujet ».

Cet homme (Lazhar Seniqrah) ne possède aucune de ces deux caractéristiques :

Quant à la piété et à al-wara’, je ne critique pas sa pratique de la religion et je ne l’accuse pas dans sa piété envers son Seigneur car cela est entre lui et son Créateur mais j’affirme qu’il parle sur lesgens en fonction de motifs passionnels et d’objectifs personnels et sectaires.

Il suffit en termes de preuves quant à cela que lorsqu’il est entré dans la fitnah de ceux qui ont semé la division, nous l’avons vu recommander des gens qu’il critiquait et dont il parlait en mal auparavant à l’instar d’Ousâmah bnou ‘Atâyâ Al-‘Otaybî le Palestinien et Ibrâhîm Bouîrân et Mohammad Zerarqah et Younes bnou Hajar et d’autres encore.

Je dénombre, parmi cette catégorie de gens qu’il critiquait auparavant et que maintenant il recommande, près de dix personnes.

Il n’a pas changé sa parole à leur sujet car leur situation a changé ou parce que les raisons de la critique ne sont plus présentes -comme c’est la méthodologie des gens de science à ce sujet- mais au contraire car ils font partie maintenant de son groupe qui est d’accord avec lui quant à sa manière d’agir et sa méthodologie et ceci est le sectarisme même et la passion même.

Imprimer

Au sujet de la campagne de dénigrement à mon égard...

Écrit par Mehdi Abou Abderrahman. Publié dans Dévoilement de la fitnah des mousa'fiqoun

Au sujet de la campagne de dénigrement à mon égard

Au sujet de la campagne de dénigrement à mon égard...

 

Depuis que j’ai commencé à cheminer sur la voie de l’appel au Coran et à la Sounnah selon la compréhension des pieux prédécesseurs il y a près d’une vingtaine d’années, j’ai souvent été la cible de campagnes de dénigrement dont les intensités ont varié en fonction des différents contextes et des différents instigateurs de ces campagnes proportionnellement à leur fanatisme et à leur niveau de fourberie et de malhonnêteté.

Comme à l’époque de Fâlih Al-Harbî -qui a revivifié la méthodologie de son mentor Mahmoud Al-Haddâd en étant l’acteur principal de cette deuxième vague de la haddâdiyyah après la vague fondatrice- lorsque j’ai propagé les paroles et écrits de l’éminent savant et spécialiste reconnu en la matière Cheikh Rabî’ bin Hâdî Al-Madkhalî qu’Allah le préserve. A cette époque, les attaques étaient plus à l’encontre de ma croyance par les qualificatifs de mourjî etc. plus qu’elles n’étaient personnelles..

Ensuite avec les suiveurs fanatiques de Yahyâ Al-Hajourî lors de la troisième vague de la haddâdiyyah. Les attaques se sont faites alors plus personnelles même s’ils elles avaient encore un lien avec certains aspects de la science et je me suis donc attaché à traduire les clarifications et réfutations des savants avec à leur tête Cheikh Rabî’ bin Hâdî Al-Madkhalî qu’Allah le préserve. J’ai même consacré un site à ces réfutations www.al-hajouri.com.

Par après j’eus affaire à Farid Al-Mekkî et ses suiveurs qui rejoignaient les haddâdis dans la caractéristique de dureté. Les attaques se furent alors beaucoup plus personnelles et un nouveau palier fût atteint dans les accusations et les calomnies en accord avec la méthodologie de ‘’montage de dossiers incriminants’’ préconisée et appliquée par certains fauteurs de troubles notoires infiltrés dans la da’wah salafiyyah depuis maintenant près d’une vingtaine d’années. Comme à mon habitude, je suis revenu aux gens de science quant à Farid Al-Mekki qui portait atteinte à la da’wah salafiyyah en général et à Cheikh Rabî’ en particulier car il se revendiquait faussement être très proche du cheikh et que le cheikh était satisfait de lui. La parole de Cheikh Rabî’ fût tranchante lorsqu’il dit qu’il ne conseillait pas cet individu et -toutes les louanges reviennent à Allah- la grande majorité de ses suiveurs fanatiques sont revenus à la raison et à la vérité non sans avoir d’abord été les instruments d’un acharnement à mon égard. Il est d’ailleurs important de souligner qu’il était tout à leur honneur de s’être repentis et de m’avoir contacté pour me demander pardon.

Plus récemment, lorsque peut-être la plus grande fitnah qui ait jamais touché les salafis à notre époque a éclaté en la personne de Mohammad bin Hâdî, après avoir gardé le silence en attente du jugement des grands savants j’ai clarifié la vérité en traduisant les clarifications et réfutations des gens de science ainsi que les mises en en garde à son encontre. Les attaques ont alors atteint un niveau jamais atteint auparavant et ont atteint un point culminant lorsque j’ai signé avec un grand nombre de mes frères prédicateurs salafis francophones une clarification et un désaveu quant à Mohammad bin Hâdî Al-Madkhalî et sa méthodologie que Cheikh Rabî a décrite comme étant plus vile que celle des haddâdis.

Cette fitnah et celle qui touche la da’wah salafiyyah en Algérie étant fortement liées, j’ai également traduit et diffusé sur mon site les mises en garde de savants saoudiens et algériens à l’encontre de ceux qui sont les pendants de Mohammad bin Hâdî en Algérie à savoir Azhar Seniqrah et ‘Abdel-Majîd Joumou’ah ainsi que ceux qui sont avec eux. Les fauteurs de trouble de différents pays se sont alors associés en sachant que les leaders parmi eux sont les mêmes qui ont participé à toutes les fitan et campagnes de dénigrement précédentes. Un nombre de haineux pour des raisons personnelles en raison d’une jalousie ou d’une rancune suite à un dévoilement de leurs exactions à des postes qu’ils tenaient dans la da’wah ou autres sont venus grossir les rangs de ces fauteurs de troubles leur donnant une nouvelle énergie car ils sont considérés comme des repentis qui auraient une connaissance interne utile à ‘’la méthodologie de montage de dossiers incriminants’’.

Leur ardeur a, ces jours-ci, redoublé et ils ont jeté toutes leurs forces dans ces campagnes calomnieuses afin de me ‘’détruire une fois pour toutes’’ (comme ils l’ont dit !) lorsqu’ils ont obtenu un enregistrement audio d’Azhar Seniqrah dans lequel il met en garde contre moi ainsi que d’autres parmi mes frères prédicateurs salafis francophones en mettent l’accent sur moi et un autre frère en proférant des paroles graves et lourdes de conséquences.

 

Imprimer

Traduction audio du Bayan de Sheikh Hassan Ibn Abdul-Wahhaab Al-Banna et du Sheikh Ali Al-Wasiifi au sujet de la Fitnah de Sheikh Mohammad Bin Haadi

Écrit par Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti. Publié dans Dévoilement de la fitnah des mousa'fiqoun

Traduction audio du Bayan de Sheikh Hassan Ibn Abdul-Wahhaab Al-Banna et du Sheikh Ali Al-Wasiifi au sujet de la Fitnah de Sheikh Mohammad Bin Haadi.

De : Sheikh Hassan Ibn Abdul-Wahhaab Al-Banna et Sheikh Ali Al-Wasiifi - (Qu'Allah les préserve)

Traduction : Abou Hamaad Sulaiman Al-Hayiti


" بيان موقفنا من الفتنة الدائرة بين الشيخ محمد بن هادى وبين إخوانه المشايخ السلفيين "

الشيخ العلامة حسن بن عبدالوهاب البنا والشيخ علي الوصيفي -حفظهما الله


Écouter le Cheikh :

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.


| Télécharger | Durée : 1 h 17 min


Imprimer

Clarification très forte de Cheikh Hassan Al-Bannâ

Écrit par Cheikh Hassan Al-Bannâ. Publié dans Dévoilement de la fitnah des mousa'fiqoun

Audio du Cheikh Hassan Al-Bannâ (Qu'Allah le préserve)

Clarification très forte de Cheikh Hassan Al-Bannâ (Qu'Allah le préserve)

 


Écouter le Cheikh :

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.


| Télécharger | Durée : 0 h 03 min


Cheikh Hasan Al-Bannâ -qu’Allah le préserve- dit de manière explicite dans un audio qu'il a demandé les preuves à Mohammad bin Hâdî (au sujet de ses critiques de gens de science salafis connus) et que Mohammad bin Hâdî lui a dit : "Non ! ".

C'est donc Ousâmah Al-Kourî qui lui a donné de nombreuses pages que Cheikh Hasan Al-Bannâ a amenées à Cheikh Rabî -qu’Allah le préserve- pendant le mois de Ramadan.

Alors que Mohammad bin Hâdî avait dit à Cheikh Rabî : "Je vais exposer mes preuves aux doués de raison ! ". Cheikh Hasan Al-Bannâ -qu'Allah le préserve- ne fait-il pas partie des gens doués de raison ?!

A noter également que Cheikh Hasan Al-Bannâ dit clairement qu'il y a de nombreuses pages et qu'il n'y a aucune preuve qui tienne dans ces feuilles. Il dit aussi qu'il va publier une clarification dans laquelle il montre l'erreur de Mohammad bin Hâdî1.

Voilà donc la vérité à ce sujet établie de la voix de Cheikh Hasan Al-Bannâ lui-même contrairement à ce que disent les Mousa'fiqah de manière mensongère.


[1] Cette très forte clarification de Cheikh Hasan Al-Bannâ et de Cheikh ‘Alî Al-Wasîfî -qu’Allah les préserve tous les deux- est maintenant publiée en 12 pages : https://up.top4top.net/downloadf-9745yfex1-pdf.html Ils clarifient qu’ils soutiennent tous les deux Cheikh Rabî’ dans cette fitnah et prennent position contre Mohammad bin Hâdî contrairement aux mensonges proférés par les Mousa’fiqah fanatiques et imitateurs aveugles.


Source : Audio du cheikh.
Traduction : Mehdi Abou Abdir-Rahmân - Le Samedi 01 Août 2018

La hizbiya !

Recueil précieux de mises en garde contre des propos fallacieux et pernicieux...

> Lire la suite

La voie salafie

Sheikh Mohammed Nasser Ad-Dine Al-Albani (Qu'Allah lui fasse miséricorde) :

> Accéder aux cours

Alès & environs

Dawrah (séminaire) d'Alès qui s'est déroulé du 27 au 30 Mai 2014 
- 08 cours.

> Accéder aux cours